Salut,

  

"Jeudi16h30 : départ Gare de Lyon - Arrivée à Nice à 13h30 - Dans l'appartement à 16h30.

 

Montage du vélo pour se rassurer ! 

Je vérifie les changements de vitesses car j'en aurai sans doute besoin dans les cols :)

Je retourne le vélo et là, ma pédale tombe !

 

Pour un premier Ironman, j'avais pas besoin de ça pour le stress !

 Je démonte la pédale et on part chercher les dossards.

 Là, on est juste derrière Van Lierde. Une petite photo avec lui et on passe au stand Look qui me rassure sur l'état de ma pédale.

 

  1. Vendredimatin : 50 Kms de reconnaissance vélo et ma pédale tient bon.

 

  1. Vendrediaprès-midi : 15 min de natation enmer=> ça va, je m'en sors !

 

  1. Samedi: repos et dépose sacs et vélo

 

  1. Dimanchematin : réveil 04h15, petit déjà, je pars sur le site. Suis assez confiant car c'est le premier longue distance de l'année où je n'arrive pas avec une blessure.

 

Arrivée dans le parc à 05h15, je prépare le vélo et là la tuile !

 

J'ai oublié mes bidons à l'appart ! Bref, je termine de me préparer et on essaie de se faire un chemin vers la mer pour pouvoir nager mais impossible.

 On est sur la plage à 06h20 et on attends le départ ! musiques, ambiance, c'est cool.

 Les pros partent donc dans 5 min c'est notre tour.

 06h30 départ ! et là c'est l'essoreuse ! difficile de nager, on voit rien ! même pas les bouées car il y a un peu de houle.

 En plus, ma puce ne tient pas ou alors quelqu'un l'a aidé à se détacher. Je passe les premiers 2400 m à m'arrêter pour la remettre.

 Sortie à l'australienne difficile avec les vagues et la petite montée dans les galets. Les derniers 1400 m seront moins stressants.

 Fin de la nat avec au-moins 5 min de retard sur l'horaire prévu :(.

 

T1 : je trouve mon sac, je me change, de la crème et je pars en vélo. Je dépouille tout le monde sur la promenade des anglais :) puis je me calme et part sur mon rythme.

 Première bosse au bout de 20 kms (12 %) => ça pique puis ça monte tranquille pour une première descente sans prendre trop de risque car c'est assez technique.

 Ensuite, on attaque le col de l'Ecre. ça monte pendant plus de 20 kms puis descente, quelques côtes et quand on arrive au km 120, on sait qu'on redescend vers Nice.

 Arrivée en vélo avec 20 min de retard sur l'horaire prévu mais frais et pas mal aux jambes !

 

T2 : je trouve mon sac, je me change, de la crème et je commence le marathon après un peu plus de 08h de course. Je me dis qu'il fait super chaud en comparaison de la température qu'on a eu sur le vélo.

 Je passe devant la ligne d'arrivée et là je vois le premier arriver :).

 Je pars sur le rythme prévu car l'objectif de moins de 13h est toujours possible. Tout est nickel et mon temps de course au semi est de 10h12. Bref 02h45 pour un semi, ça devrait le faire.

 Malheureusement, je sens un petit picotement au mollet droit au km 23 sur un mauvais appui.

 Je me met en mode panique car j'ai peur des crampes et je me dis qu'il faut gérer la fin de course.

 Je rate donc les 18 derniers km et je fini en 13h04.

 Au fait, vous vous rappelez la puce qui m'a ennuyé sur la nat, eh bien elle n'a jamais fonctionné et donc je n'ai aucun temps intermédiaire !

 Peu importe, j'ai la médaille, je ne suis pas blessé, j'ai juste les cuisses et les mollets super durs. Je suis super content d'en finir avec la course mais déjà envie d'en refaire un autre.

 

On se restaure sur le ravito de fin de course, on rentre, on va au resto. Le lendemain, toujours les cuisses dures mais plage toute l'après-midi et achat sur le site Ironman.

 Mardimatin : TGV à 07h et retour chez soi à 15h.

 Sinon, la course est magnifique ! la natation superbe, le vélo trop bien même s'il y avait de la brume et la càp est top. L'organisation est nickel et l'ambiance aussi.

 

 

Voilà, le prochain Ironman en 2014 sera le Challenge Roth (si on arrive à s'inscrire !)".